Swiss Chef Trial HES-SO Valais-Wallis
Untitled Document
|de | fr|


Symposium Seniors 2017

En résumé

Cette rencontre était organisée conjointement par la HES-SO Valais-Wallis, Haute école de Santé et Promotion Santé Valais via sa Plateforme 60+. Elle avait pour objectif d’offrir au réseau socio-sanitaire un espace de formation continue, d’échanges de pratique et mise à niveau des connaissances sur le thème spécifique de la prévention des chutes.

Flyers    Présentations    Photos   

Près de 140 professionnels de la santé : médecins, physiothérapeutes, infirmiers et infirmières, aides familiales, aide en soins et santé communautaire. Rejoints l’après-midi par le tout public composé de personnes âgées et de quelques participants au Swiss CHEF Trial. Valaisans mais aussi de toute la Suisse Romande.

  • Dr. Christian Ambord, médecin cantonal du Valais : « L’instauration de la plateforme de promotion de la santé pour les 60+ par Promotion Santé Valais, les centres médico-sociaux et Pro Senectute, répond à la volonté de la Commission cantonale pour la promotion de la santé et la prévention. Le Programme d’Action cantonal valaisan 2017-2020, a pour objectif de garantir une bonne santé physique et psychique aux personnes âgées, notamment grâce à une alimentation équilibrées, une activité physique régulière et la prévention des chutes ».
  • Prof. Claude-Alexandre Fournier, responsable de l’Institut Santé de la HES-SO Valais-Wallis : « La prévention des chutes intervient sur les aspects psychosociaux de la personne âgée, en agissant sur la peur de chuter, sur la confiance en soi et sur l’accessibilité du monde environnant. Il y a l’enjeu d’être au monde et celui de pouvoir rester dans son monde, à domicile ». Il y a aussi le fait de se mettre « en jeu », d’être motivé et mis en confiance. Cette mise en jeu vaut pour les seniors et pour les professionnels qui interagissent pour la prévention des chutes »

Les 4 ateliers 60+ pour les professionnels de santé et les 3 ateliers de coordination Swiss CHEF trial ont été intensément suivis et riches en échanges interdisciplinaires. 7 conférences ont été proposées aux participants :

  • Pour le Dr. Jean-Jacques Volken, rhumatologue à Sierre : « la cause principale des fractures est la chute, prévenir ces chutes, c’est diminuer la morbidité et la mortalité des seniors fragiles et améliorer leur qualité de vie »
  • Prof. Christophe Büla, chef du service de gériatrie et réadaptation au CHUV :
    • « Dans la population, la peur du chuter est présente chez 29.7 % des personnes âgées de plus de 65 ans. Sur 180 personnes admises en réhabilitation, la peur de chuter est présente chez 26.6% des personnes n’ayant jamais chuté, tandis que 48.5% des personnes qui ont chuté au moins 1x ont peur de chuter. Cette peur engendre une diminution de la confiance en soi et une diminution des activités physiques ».
    • « Une hospitalisation non-accompagnée de réhabilitation ne permet pas à la personne âgée de retrouver ses capacités fonctionnelles et provoque un déclin général de sa situation bio-psycho-économique »
  • Prof. Anne-Gabrielle Mittaz Hager, de la filière physiothérapie HES de Loèche-les-Bains : « les mesures pour prévenir les chutes et améliorer la qualité de vie doivent être interdisciplinaires, dès l’identification des personnes à risque pour les mesures à entreprendre. L’interdisciplinarité est la clé de la réussite pour une prise en charge globale et c’est la clé de voute du projet de recherche Swiss CHEF Trial. » Le témoignage d’une participante à l’étude l’a démontré : ses enfants, sa nièce, la physiothérapeute et l’auxiliaire de vie, l’ont encouragée et stimulée à pratiquer ses exercices. Elle n’est plus tombée et a retrouvé sa mobilité, son équilibre et l’envie de continuer à vivre.
  • M. Jean-Pierre Salamin, président de l’association valaisanne des retraités : « La qualité de vie passe par le maintien à domicile, les interventions de soins et de soutient des CMS ainsi que le développement des structures d’accueil adaptées, de taille humaines et proche des habitants ».
  • Mme Martine Tristan, Mme Johanna Volken et M. Willy Loretan, respectivement responsables des CMS de Martigny, Sion et Haut-Valais ont présenté l’implication de leurs CMS dans le projet Swiss CHEF Trial et de ses répercussions : l’engagement d’une physiothérapeute au sein du CMS de Martigny, le développement de l’interdisciplinarité au sein du CMS de Sion et le développement du réseau interdisciplinaire Haut-Valaisan avec l’association des physiothérapeutes du Haut-Valais, notamment pour desservir les villages des vallées éloignées des centres urbains.
  • Mme Caroline Streich, Mme Saskia Zuber et M. Patrick Steffen ont présenté le développement d’un programme d’exercices d’équilibre pour les personnes âgées. Ce programme d’exercices propose des exercices d’une difficulté croissante et peut être appliqué par tous les animateurs de gymnastique pour Seniors.
La journée s’est terminée dans une ambiance chaleureuse et festive autour d’un apéritif valaisan et d’une danse exécutée par des seniors sous la houlette de Pro Senectute.

Swiss Chef Trial Symposium 2017 Sierre